Les crevasses

Les crevasses se manifestent par des lésions de la peau au niveau du mamelon et parfois de l’aréole. Particulièrement douloureuses en début de tétée, elles ne sont pas forcément visibles. Il est important d’en trouver la cause :

  • Vérifiez la succion de votre bébé. Un bébé qui a reçu un biberon ou une tétine peut s’habituer à une technique de succion différente, qui s’avère être irritante pour le mamelon. Dans ce cas, il vaut mieux supprimer biberons et tétines et réapprendre à votre bébé la succion correcte au sein. N’hésitez pas à vous faire aider par un professionnel de la santé ou adressez-vous à une association de conseils en allaitement.
  • Vérifiez si votre bébé est bien installé pendant la tétée. Changez sa position, afin que les frottements de la langue soient différents de ceux qui ont provoqué la crevasse.
  • Pendant la tétée, évitez de mettre un doigt sur le sein pour dégager le nez de bébé. Cela peut être un facteur de crevasses, situées alors habituellement sur le dessus du mamelon.

    En corrigeant la position ou le problème de succion du bébé, la douleur disparaît ou s’atténue considérablement.

    Comment soigner les crevasses :

  • La peau de vos mamelons ne doit pas être desséchée. Le but est d’éviter la formation de croûtes qui retardent la cicatrisation et dont le décollement est douloureux pendant la tétée. Evitez sèche-cheveux, éosine, savon, etc…
  • Mettez un peu de votre lait sur vos aréoles et mamelons plusieurs fois par jour et laissez agir. Cette méthode s’avère être très simple et efficace, le lait maternel ayant des propriétés antiseptiques et cicatrisantes. Vous pouvez le faire à titre préventif, sans attendre l’arrivée des crevasses.
  • Vous pouvez également utiliser une crème spécifique qui gardera la peau souple et favorisera la cicatrisation ( lanoline purifiée anallergique ). Elle doit être sans danger pour le nourrisson. Choisissez-en une qu’il n’est pas nécessaire d’enlever avant la mise au sein.
  • Les douleurs s’atténuent dès que le lait coule. Aussi, avant chaque tétée, appliquez de la chaleur sur vos seins et massez-les afin que le lait jaillisse dès que votre enfant commence à téter. Il sucera moins fort et la tétée fera moins mal. Autre astuce : débutez la tétée du côté le moins douloureux.
  • L’utilisation de bouts de seins en cas de crevasses est controversé : pour certaines femmes, ils permettent d’atténuer la douleur en attendant que le problème soit résolu. Pour d’autres, ils ne changent rien du tout, et pour d’autres encore, ils amplifient la douleur.

    Si vous devez interrompre une tétée, glissez votre petit doigt dans le coin de la bouche de votre bébé pour qu’il lâche votre sein sans vous faire mal.

    L’allaitement ne devrait en aucun cas être interrompu à cause de crevasses. Dans certains cas de crevasses très importantes, il pourra être utile de “mettre les seins au repos” et d’utiliser un tire-lait. Cette éventualité est à voir au cas par cas.

    Enfin, sachez que si votre bébé avale du sang, ses selles peuvent en contenir, sans que cela présente un danger

Date de dernière mise à jour : 19/06/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×