Le reflexe d'éjection fort

Certaines femmes ont un réflexe d’éjection fort, c’est à dire que leur lait s’écoule trop vite et trop fort, ce qui peut être gênant pour le bébé lorsqu’il tète.

Certains de ces signes peuvent vous faire penser à un réflexe d’éjection fort :

  • Votre bébé s’étouffe, s’étrangle
  • Il se cambre en arrière, pleure, refuse le sein
  • Il tète vite et semble avoir du mal à suivre
  • Il laisse s’écouler du lait pendant qu’il tète
  • Il tète mal, fait rouler le mamelon dans sa bouche pour endiguer le flot de lait
  • Il a des selles vertes et mousseuses
  • Il régurgite beaucoup mais ne semble pas en souffrir; sa croissance est normale, voire impressionnante
  • Votre lait peut jaillir jusqu’à un mètre devant vous

 

Le réflexe d’éjection fort peut conduire à une grêve des tétées. En effet, il peut dérouter le bébé qui a du mal à téter correctement.
Votre bébé peut également souffrir de coliques : il aura avalé trop d’air au cours de la tétée. De plus, il recevra plus de lactose présent en début de tétée, moins digeste que le lait gras de fin de tétée et provoquant de ce fait des douleurs intestinales. Le lactose est également la cause des selles vertes et mousseuses.

Souvent, les mamans croient que le refus de téter est dû à un manque de lait, et font tout pour augmenter leur production, alors qu’elles devraient faire le contraire.

Les différentes mesures qui pourront vous aider :

  • Allongez vous sur le dos pour faire téter bébé
  • Faites lui faire un rot au milieu et a la fin des tétées
  • Tirez un peu de lait (manuellement ou avec un tire-lait) avant la tétée et attendez que l’éjection de lait devienne moins forte pour ensuite faire téter votre bébé. Ce sont les premiers jets qui sont les plus puissants
  • Proposez un seul sein et toujours le même durant 2 ou 3 tétées à la suite, de manière à réduire le flux. Evitez de porter des coupelles en continu, elles stimulent continuellement l’aréole
  • Ne faites pas attendre bébé : s’il est affamé, il tête plus avidement et aggrave le phénomène

 

Au bout de quelques semaines, le problème fini par se résoudre de lui même.

Si vous avez suffisamment de lait, n’hésiter pas à contacter un lactarium pour sauver de nombreuses petites vies.

Date de dernière mise à jour : 19/06/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site