Pour bien débuter

Dès la naissance, allaitez votre bébé à la demande. Le nombre de tétées est très variable d’un enfant à l’autre et d’un jour à l’autre. De même, leur durée ne doit pas être fixe. Si votre bébé est né à terme et bien portant, respectez toujours sa demande. Il est inutile de le réveiller. Seuls les nouveau-nés dont l’état le justifie (prématurité, faible poids), doivent être stimulés et mis au sein plus fréquemment.

Lors des tétées, n’essayez pas de diriger ses mouvements. Le nourisson doit trouver le sein seul; votre rôle est uniquement de lui présenter le mamelon, de veiller à ce que sa tête soit légèrement penchée vers l’arrière et que son menton soit collé au sein. Ainsi, son nez sera bien dégagé.
Vous avez le droit d’être maladroite : n’hésitez pas à demander conseil auprès du personnel si vous en éprouvez le besoin.

Pendant les premiers temps, proposez les deux seins à votre bébé : videz d’abord le premier sein avant de lui donner le deuxième. Vous ferez l’inverse lors de la tétée suivante.

Reposez-vous et limitez le nombre de visites. La tétée doit être un moment de calme.

Sachez enfin que la douleur ne fait pas partie du déroulement d’un allaitement normal. Durant les premiers jours, il peut arriver que les bouts de seins soient sensibles. Mais si vous avez mal, et surtout si vous avez une gerçure au mamelon, demandez rapidement de l’aide. Le plus souvent, ces douleurs sont dues à une mauvaise prise du sein ou à des infections (bactéries, champignons).


Allaitez à la demande :

Le lait est produit au cours de la tétée : plus le bébé tète, plus vous fabriquez du lait. C’est donc en allaitant à la demande jour et nuit que vous assurerez une production de lait suffisante. Les tétées ne doivent être réduites ni dans le temps, ni dans la durée. Votre bébé cessera de téter quand il sera repu.
Les tétées fréquentes sont indispensables pour assurer le bon développement du bébé. Celui-ci devrait téter au moins 8 à 12 fois en 24 heures. Un bébé tète lorsqu’il a faim, certes, mais également lorsqu’il a soif, ou lorsqu’il a besoin de sentir sa mère tout contre lui. De plus, le lait maternel se digère très vite (environ 20 mn) : vous n’avez donc pas besoin d’attendre un certain temps avant de lui redonner le sein.
Enfin, le lait maternel change au cours de la tétée : désaltérant au début, il devient ensuite plus gras. Si on interrompt la tétée, on prive le bébé du lait gras de fin de tétée, plus digeste. Ceci peut provoquer des coliques, des difficultés digestives, voire même une prise de poids insuffisante.


Une bonne position au sein :

Amenez toujours votre bébé à la bonne hauteur, la tête face au sein. Le bébé doit avoir son ventre contre le vôtre et ne doit pas tourner la tête pour atteindre le sein. Ne vous penchez jamais vers votre bébé : c’est lui qui doit venir à votre sein.
Votre bébé ne doit pas seulement saisir le mamelon, mais une grande partie de l’aréole. Ses lèvres sont retroussées vers l’extérieur et ne doivent pas pincer le sein. Sa langue masse l’aréole en faisant de grands mouvements d’avant en arrière. On peut la voir dépasser sous le sein. Son menton doit toucher votre sein, pour que l’air puisse circuler vers ses narines.

Installez-vous confortablement : soyez détendue, décontractée. N’hésitez pas à utiliser des coussins pour éviter que vos bras ne se fatiguent. Vous pouvez également vous allonger : bébé sera alors placé exactement à votre hauteur.

 

 

 

 

 

 

  

 


Date de dernière mise à jour : 19/06/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site