Les bienfaits de l'allaitement

1. Les avantages pour le bébé...


Le lait maternel correspond parfaitement aux besoins nutritionnels et de croissance du bébé. Le lait humain est un produit vivant, qui est la norme pour le bébé humain. Il n’a pas – et ne peut – avoir d’équivalent en terme de qualité.

Sa composition change selon l’âge, le moment de la tétée, de la journée. Il n’entraine pas de surcharge alimentaire et ne fatigue donc pas le système digestif et rénal du nouveau-né. Presque complètement assimilé par son organisme, il laisse peu de déchets (d’où l’aspect très particulier d’un bébé nourrit au sein). Il prévient des problemes gastriques.

Il favorise le bon développement de l’enfant, sans excès de poids. C’est le bébé qui, en tétant, règle lui même la quantité de lait que le sein doit produire.

Il contient les acides gras essentiels au développement du système nerveux et visuel du bébé.

Le lait maternel contient une multitude d’anticorps variés. Ceux-ci sont très importants pour la protection du nouveau-né, dont le système immunitaire ne se développe que progressivement au cours des douze premiers mois.
Lorsque la mère est malade, elle transmet à son enfant les anticorps pour que celui-ci puisse mieux faire face à la maladie. On sait également que même si elle n’est pas malade, elle peut fabriquer des anticorps pour son bébé qui, lui, est malade.

L’allaitement exclusif joue un rôle préventif contre les allergies. En évitant tout autre aliment que le lait maternel pendant les 6 premiers mois, surtout si l’un des parents est déjà allergique, on réduit de façon importante la prédisposition allergique de l’enfant.

Il diminue la fréquence et la gravité des maladies de l’enfant (diarrhées, otites,...). Les effets augmentent avec la durée de l’allaitement.

Le lait maternel eveille le goût : en effet, son goût change en fonction de ce que mange la maman.

A travers l’allaitement, le bébé reçoit bien plus qu’une nourriture : le contact et la chaleur affective comblent ses besoins de sécurité et de contact physique, créant un lien très fort entre la mère et l’enfant.

L’allaitement provoque la sécrétion d’endorphines, qui créent un sentiment de détente et de bien-être aussi bien chez la mère que chez l’enfant. C’est une façon efficace de soulager la douleur chez le bébé.


2. ... Et pour la maman


Après l’accouchement, l’involution de l’utérus est plus rapide.

Le risque d’hémorragie post-partum est moins élevé chez les femmes qui allaitent.

Le climat hormonal de l’allaitement protège vis-à-vis de la dépression du post-partum. En effet, l’allaitement abaisse le niveau de stress chez la mère. Il faut cependant également prendre en compte le déroulement de l’accouchement, le soutient reçu par la mère, etc…

Les femmes ayant allaité sont moins souvent atteintes de cancer du sein et des ovaires. Le risque baisse avec les enfants supplémentaires et une longue durée d’allaitement.

L’allaitement est facile:, même s’il nécessite parfois une période d’apprentissage pour la maman et le bébé.

L’allaitement est pratique. Le lait est toujours prêt, sans germes et à la bonne température. Pas besoin de laver, stériliser, préparer, chauffer des biberons.

Toujours disponible, jamais périmé, le lait maternel ne coûte presque rien et vous permet de faire d’importantes économies de temps et d’argent.

 

Date de dernière mise à jour : 19/06/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site